Revenir au site

 

L'actualité des marchés financiers

Archegos : Le "Bear Stearns domino" de 2021 ?

Des extrêmes partout, levier au plus haut

Mines d'or : à des niveaux attractifs ?

· Actualité financière

Archegos : Le "Bear Stearns domino" de 2021 ?

Financial Times : Les décombres d'Archegos montrent que des années de politique monétaire trop souple n'ont pas seulement laissé les prix des actifs élevés, mais ont également créé des poches de levier à moitié dissimulées. Lorsque les deux se heurtent, une catastrophe peut éclater.

Bruno Bertez : "La spéculation est un ogre: «Les prêts aux courtiers ont augmenté d’un record de 100 milliards de dollars, soit 84% annualisé, au cours du quatrième trimestre pour atteindre un record de 574 milliards de dollars. Pour 2020, les prêts aux courtiers ont bondi d’un record de 164 milliards de dollars, soit 40%. Cela se compare au pic de croissance du cycle précédent de 79 milliards de dollars en 2006 et de 75 milliards de dollars lors de l’année bulle 1999. Le total des actifs des courtiers a bondi de 168 milliards de dollars, soit 19% annualisés, au quatrième trimestre pour atteindre un record de 3,676 Trillions. »

[...]

Du Financial Times : "Il n’y a jamais qu’un seul cafard « , prévient Andrea Cicione, responsable de la stratégie à la maison de recherche TS Lombard. «Si tout cela vous semble familier, c’est à cause des similitudes avec le début de la crise financière mondiale, lorsque deux hedge funds… ont dû être renfloués par leur sponsor, Bear Stearns, à la suite d’appels de marge qu’ils n’ont pas pu honorer."

Il y a tout lieu de croire qu’Archegos n’est que la pointe de l’iceberg. Bien que cela ne soit pas évident, la comparaison avec les explosions du fonds Bear Stearns Credit en juin 2007 est appropriée. Ces deux fonds avaient utilisé un effet de levier considérable dans leurs avoirs en dérivés hypothécaires à risque. Et ce type de levier spéculatif avait agi comme une source marginale de liquidité pendant la «phase terminale» du crédit hypothécaire. Excès des phases finales de la bulle."

Immobilier US

Bloomberg : Les sociétés d’hypothèques doivent se préparer à un «raz de marée» de détresse. Plus de 2 millions d'emprunteurs en janvier avaient soit reporté leurs paiements, soit ne les avaient pas effectués pendant au moins trois mois. Une fois que les périodes d’indulgence commenceront à se terminer en septembre, des centaines de milliers de personnes pourraient avoir besoin d'aide pour se remettre sur les rails.

Des extrêmes partout, levier au plus haut

Hussman : Le levier au maximum. Dette sur marge en comparaison du PIB :

The Daily Shot : La surperformance du S&P 500 par rapport aux bons du Trésor est à des niveaux extrêmes.

The Daily Shot : Le ratio de rendement actions / obligations américaines approche-t-il de son sommet ?

The Daily Shot : À pondération égale, les actions défensives du S&P 500 ont nettement sous-performé le marché dans son ensemble au cours de la dernière décennie.

The Daily Shot : Les flux vers les ETF cycliques continuent d'augmenter par rapport aux ETF défensifs, plus que les ETF value par rapport aux ETF croissance :

Liz Ann Sonders - Charles Schwab : Le rendement des bénéfices réels du S&P 500 continue de baisser; maintenant au plus bas depuis octobre 2008 :

Zero Hedge : Actuellement, le nombre d'entreprises «non rentables» est au plus haut niveau depuis l'ère de la bulle internet :

Zero Hedge : Sentiment de marché proche d'euphorie :

Mines d'or : à des niveaux attractifs ?

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK