Return to site

L'actualité macro-économique

Positionnement des investisseurs institutionnels sur le marché action US

Indicateurs de goût pour le risque et évaluation de marché

Blocage du Canal de Suez

Matières premières

Change USD EUR JPY

Dettes privées et publiques

Une PBOC moins agressive

Métaux précieux : Silversqueeze et rôle de l'or contre l'inflation

· Actualité financière

Métaux précieux

Des nouvelles du Silversqueeze : Demandes de livraisons physique d'argent sur le COMEX :

broken image

Jeroen Blokland : « Une réserve de valeur ne signifie pas nécessairement un rendement semblable à celui de l'inflation avec un faible risque. L’or a réalisé une performance annuelle moyenne de plus de 7% avec une volatilité réalisée de 17% depuis la fin de l'étalon-or! »

broken image

Positionnement des investisseurs institutionnels sur le marché action US

Jim Reid – Deutsche Bank : « Au début de l'été dernier, alors que les marchés boursiers américains avaient déjà récupéré plus de 90% de la crise pandémique, j'ai instinctivement ressenti que le S&P 500 se situant entre 5 et 10% de ses plus hauts historiques était de la folie alors que la pandémie faisait rage en États du Sud et avec l'économie mondiale toujours sous respirateur artificiel. Cependant, je suis devenu beaucoup plus détendu lorsque j'ai vu le travail de stratégie en actions de Binky Chadha et Parag Thatte qui disait que même avec l'énorme reprise, le positionnement institutionnel consolidé sur le marché boursier américain se situait dans le 6e centile le plus bas de la dernière décennie.

Avance rapide jusqu'à aujourd'hui et ce positionnement se situe maintenant autour du 92e centile. À court terme, notre équipe des actions pense que le positionnement restera probablement bien soutenu, car la croissance s'accélérera encore davantage. Cependant, ils pensent que la croissance devrait culminer à un moment donné au deuxième trimestre, ce qui pourrait coïncider avec une réouverture plus large, un temps plus chaud et un retour au travail accru au bureau, détournant sans doute l'attention des investisseurs de détail des marchés alors qu'ils trouvent autre chose à faire. C'est à ce moment-là qu'ils voient un recul probable de 5 à 10% du S&P 500 sur le point de terminer l'année à 4100 ».

En vert le positionnement des investisseurs institutionnels sur le marché actions US, en violet l'indicateur d'activité ISM Manufacturing :

broken image

Goût pour le risque

Bloomberg : Il y a des signes que la foule d'investisseurs grand public type "Robinhood" s'amincit à mesure que les gens trouvent plus de choses à faire et de moyens de dépenser leur argent plutôt que d'acheter des actions. Le volume de call en baisse malgré la dernière distribution de chèques helicopter money :

broken image

Bloomberg : Mais dans le même temps, des flux massifs sur le Nasdaq avec 4,9 milliards de dollars lundi. Il s’agit du plus gros apport sur une journée pour l’ETF depuis 2000 :

broken image

Evaluation du niveau de marché

Hussman : "Lorsqu'une bonne mesure d'évaluation du marché augmente, le rendement supplémentaire que vous célébrez a tout simplement été retiré du futur.

Lorsqu'une bonne mesure d'évaluation du marché s'effondre, le manque à gagner de rendement que vous subissez a également été ajouté à l'avenir.

Sachez où vous en êtes dans ce cycle."

broken image

Blocage du Canal de Suez

Le canal de Suez, l'une des voies de navigation les plus importantes au monde, serait paralysé parce qu'un porte-conteneurs géant s'est bloqué. Environ 12% du commerce mondial, et près de 10% du commerce maritime de pétrole, passe par le canal de Suez, actuellement bloqué par un navire.

broken image

Matières premières

Julien Bittel, Pictet : Les produits de base ont été à la mode récemment, mais ...

Pour être constructif à partir d'ici, 2 choses doivent se produire:

1) Le dollar doit encore s'affaiblir

2) La dynamique de croissance mondiale doit surprendre à la hausse

USD faible + forte croissance = hausse des prix des matières premières.

broken image

Change EUR/USD

Jeroen Blokland : « À l'exception du Royaume-Uni, l'Europe est à la traîne dans la course à la vaccination. En conséquence, les gouvernements resserrent et étendent les mesures de verrouillage à un moment où cela n'aurait pas dû être à nouveau nécessaire. Et cela se manifeste sur les marchés. L'euro est tombé à son plus bas niveau par rapport au dollar américain à ce jour, même si cela est également lié à l'écart croissant des rendements obligataires.

 

Les marchés boursiers, cependant, résistent toujours. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les marchés boursiers européens ont tendance à bénéficier davantage que leurs homologues américains lorsque la croissance mondiale augmente. L'Europe est davantage axée sur les exportations, bénéficie donc d'un euro plus bas et dispose d'un levier opérationnel plus élevé. Pourtant, les développements récents de Covid-19 et les mesures prises pour le combattre jettent une ombre sur les perspectives européennes en général. »

broken image

Change JPY/USD

The Daily Shot : Les comptes spéculatifs sont devenus baissiers sur le yen (vs USD) :

broken image

Dettes privées et publiques

Dette privée et publique en % du PIB :

broken image

Une PBOC moins agressive

Bloomberg : La Banque Centrale Chinoise (PBOC) n'a pas effectué d'injections nettes de liquidités depuis le mois dernier - Les jauges des coûts d'emprunt interbancaires restent donc élevées, les taux de référence de rachat à sept jours et au jour le jour étant supérieurs à leur moyenne sur un an.

broken image