Revenir au site

L'actualité des marchés financiers

Le housing US sous pression

Désordre sur les marchés de taux

Sur les actions, quelques éléments de perspective

Quelques données macro

· Actualité financière

Le housing US sous pression

Charlie Bilello : « Le taux hypothécaire sur 30 ans aux États-Unis grimpe à 5,78 %, son plus haut niveau depuis novembre 2008. L'année dernière, il a atteint un creux historique de 2,65 %. La hausse de 2,66 % des taux hypothécaires au cours des 6 derniers mois est la plus forte augmentation sur 6 mois que nous ayons vue depuis 1981. »

Désordre sur les marchés de taux

La Banque Centrale Japonaise (BoJ) est-elle en train de perdre le contrôle sur les taux plus rapidement que prévu ?

Volatilité sur les bund à son maximum faisant suite au FOMC / BNS / BoE / désordres sur la BoJ :

Lisa Abramowicz : « Les spreads des obligations junk américaines atteignent leur niveau le plus élevé depuis octobre 2020 : »

Sur les actions, quelques éléments de perspective

Rendement réel sur S&P 500 au cours actuel :

Mikael Sarwe – Nordea : « Bonne chance au marché action »

Jim Reid – Deutsche Bank : « Avec la baisse de -3,25 % hier, la correction du S&P 500 s'est alignée sur la correction médiane observée lors des récessions d'après-guerre. En fait, il s'agit désormais de la quatrième pire correction hors récession sur la même période. Cela met à jour un graphique utilisé pour la première fois par notre stratège actions Binky Chadha il y a quelques semaines au moment même de son avertissement selon lequel le S&P était susceptible d'atteindre les niveaux médians de correction de la récession équivalents à 3650 dans les semaines à venir. Nous y sommes.

Le timing de la récession est un sujet brûlant en ce moment. Quand elle sera là, Binky et moi nous attendrions à ce que le S&P 500 soit en baisse de -35 à -40 % par rapport aux sommets. La justification de Binky étant que la surévaluation initiale était plus extrême que les cycles normaux, mon commentaire supplémentaire étant que cette récession marque un changement de régime de décennies de baisse de l'inflation à des niveaux structurels plus élevés. Cela mérite un déclassement plus important que la moyenne.

Cependant, le moment de cette récession est important. Si cela se produit cette année, les marchés connaîtront un second semestre très difficile. Cependant, si la récession ne se produit qu'au plus profond de 2023, les marchés peuvent avoir des reprises de soulagement notables en cours de route. Je pencherais encore pour l'année prochaine.

De toute évidence, si vous pensez que nous pouvons éviter complètement une récession, les trois plus grandes corrections non liées à la récession après la Seconde Guerre mondiale sont les -26,6 % (mai 1946-), -28 % (décembre 1961-) et -33,5 % (août 1987-). Le dernier d'entre eux comprenait le krach boursier de 1987. Donc, si nous n'obtenons pas de récession, nous nous rapprochons d'un territoire extrême. »

Quelques données macro

The Daily Shot : « Le premier rapport manufacturier régional du mois (de la Fed de New York) a montré un ralentissement de la demande. »

Liz Ann Sonders – Charles Schwab & co : « Réduction du stress sur la chaîne d'approvisionnement ? Les perspectives des prix payés et des délais de livraison ont légèrement diminué en juin... Ce dernier se rapproche de son plus bas niveau depuis le début de la pandémie. »

Robin Brooks - IIF : « La récession mondiale approche. Le boom des indicateurs de confiance dans le secteur manufacturier aux États-Unis s'est maintenant complètement inversé et nous sommes sur le point d'entrer en territoire de récession. Nous suivons donc maintenant une récession manufacturière en plus de la récession immobilière américaine qui se joue déjà... »

The Daily Shot : « Le déficit commercial a été beaucoup plus important que prévu, atteignant un nouveau record. Cette tendance est alimentée par la flambée des coûts de l'énergie et un déficit plus important avec la Chine. »

The Daily Shot : « En Chine, la reprise post-confinement a commencé. »

Sofia Horta e Costa : « Le capital file vers l'Ouest. Les étrangers se retirent du marché chinois de la dette publique pour un quatrième mois record, les actifs en yuan devenant moins attrayants dans un cycle de hausse de taux de la Fed. Les bons du Trésor américain à 10 ans rapportent le plus depuis 2009 par rapport à leurs équivalents chinois. »

Cet article ne constitue pas un conseil en investissements. Pour tout conseil en investissements, veuillez faire appel à une consultation personnalisée. Thinkcgp.com, Andy Bussaglia et Mon Bureau Patrimonial déclinent toute responsabilité en cas de préjudice causé par des investissements qui auraient été inspirés par la lecture des articles. Vous devez toujours garder à l'esprit : que l'investissement peut impliquer un risque important de perte en capital ; que le rendement de tout instrument financier mentionné sur ce site Internet peut être volatil et peut évoluer à la hausse comme à la baisse; que les performances passées ne préjugent pas des performances futures ; que les taux de change peuvent avoir un impact sur la valeur des investissements ; et que si vous avez des doutes concernant toute Information, vous devriez consulter votre conseiller en gestion de patrimoine.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK