Revenir au site

L'actualité des marchés financiers

Des marchés mieux valorisés... Si les prévisions de bénéfice tiennent.

De si mauvaises performances. Difficile de faire pire ?

Anticipation sur le marché de l'énergie

Emploi US - Alimentation de la thèse du pivot de la FED

· Actualité financière

Des marchés mieux valorisés... Si les prévisions de bénéfice tiennent.

The Daily Shot : « En dehors des actions à méga capitalisation, les valorisations semblent bon marché. »

The Daily Shot : « Cependant, les estimations de bénéfices pour les deux prochaines années semblent agressives. »

MacroAlf : « Les analystes commencent tout juste à estimer que la croissance du BPA (bénéfices par action) va ralentir.

Pourtant, ma mesure Credit Impulse suggère que l'ampleur de la baisse des bénéfices en 2023 est susceptible d'en surprendre plus d'un. »

De si mauvaises performances. Difficile de faire pire ?

Jim Reid – Deutsche Bank : « Nous avons examiné le premier marché baissier mondial des obligations depuis 70 ans et le pire marché baissier en parité des risques depuis des décennies. Pour les États-Unis, une allocation 50/50 actions/bons du Trésor a connu sa pire baisse depuis 1974. Il est maintenant de -25 % en termes réels par rapport au sommet de la fin de l'année dernière, le pire depuis 1974. Avant cela, il faudrait remonter aux années 1930 pour voir de si mauvaises performances.

Cependant, c'est encore pire pour l'Allemagne où un portefeuille à pondération similaire est en baisse de -30 % par rapport aux sommets (en termes réels). Comme vous pouvez le voir dans le graphique, il s'agit de la pire chute depuis qu'une conversion de devises en 1948 signifiait que les instruments financiers valaient 10 % de leur valeur antérieure. Avant cela, c'est la pire période depuis l'hyperinflation la plus infâme de l'histoire il y a un siècle. C'est une statistique vraiment remarquable pour un pays si institutionnellement soucieux de préserver le capital et la richesse, en particulier de l'inflation. »

Bloomberg : « Les ménages américains ont plus de marge de manœuvre pour réduire leur exposition aux actions. Les allocations aux actions s'élèvent à 39 %, ce qui reste relativement élevé historiquement. »

Jay Kaeppel – SentimenTrader : « Le trader « grand public » a massivement acheté des put (pari sur un Crash ?)

Pendant ce temps, les ventes d'initiés (corporate insiders) ont chuté.

Quel cheval supportez-vous dans cette course ? »

Une opinion plus radicale :

Mac10 : « Ce rallye induit par la RBA a évoqué des souvenirs du 7 octobre 2008, lorsqu'ils ont choqué le monde avec une réduction massive des taux.

Cette semaine est aussi l'anniversaire du rallye de sauvetage TARP 2008.

C'était la dernière chance de sortir.

L'explosion est JUSTE dans les délais. »

Anticipation sur le marché de l'énergie

Andreas Steno Larsen : « Les prix du gaz et de l'électricité baissent fortement en Europe, comme je l'avais prédit il y a un mois lors du pic de la tempête. J'ai écrit le 8 septembre que les prix de l'électricité ne reflétaient pas les fondamentaux car les niveaux de prix incluaient un risque de liquidité similaire à ce qui est arrivé au LIBOR en 08/09.

Avec des renflouements de liquidités sur la table, il était temps d'atténuer durement les pressions sur les prix. Les prix ont baissé de 50% depuis. »

Andreas Steno Larsen : « Le marché du gaz naturel s'est également effondré lorsque l'UE a demandé aux pays membres d’anticiper les stockages dans le cadre d'un accord fin juin. Maintenant que les stockages sont presque pleins, la pression sur les prix spot s'est affaiblie. Les prix ont baissé de plus de 50 % depuis que j'ai entré mon pari short sur les matières premières. »

Andreas Steno Larsen : « Tous les pays, à l'exception de la Hongrie, ont atteint 80 % de niveaux de remplissage des stockages de gaz naturel en avance, ce qui signifie que la pression sur le spot sera limitée pour les 3 à 4 prochaines semaines... MAIS.. Lorsque la saison de chauffage commence, vous devez vous attendre à ce que ce schéma s'inverse »

Andreas Steno Larsen : « Les prélèvements quotidiens du stockage recommenceront au début du mois de novembre, ce qui conduira à un marché au comptant du gaz naturel complètement différent dans un mois. C'est probablement aussi le moment d'INVERSER mes paris shorts actuels sur l'énergie à mon humble avis... Restez patient… »

Andreas Steno Larsen : « Dès le début de la saison de chauffage, nous ressentirons à nouveau les effets de ce graphique.

Un manque total d'approvisionnement en provenance de Russie conduira à un combat pour l'approvisionnement restant. C'est un scénario pertinent pour le quatrième trimestre et pour l'année prochaine. »

Andreas Steno Larsen : « Cela va probablement également augmenter les prix de l'électricité à partir de novembre, car le gaz naturel est toujours aux commandes de la tarification marginale de la charge de base de l'électricité. »

Emploi US - Alimentation de la thèse du pivot de la FED

Liz Ann Sonders – Charles Schwab & co : « L'objectif de la Fed se concrétise, semble-t-il… lorsque l'on regarde la variation mensuelle du taux de création d'emplois (et en utilisant la moyenne sur 6 mois), le passage en territoire négatif à partir de maintenant n'est comparable qu'au crash du COVID »

MacroAlf : « Moody's vient d'annoncer que les défauts de paiement des entreprises ont plus que doublé (!) de juillet à août.

Les taux de défaut sont encore faibles, mais une revalorisation massive des coûts d'emprunt combinée à un net ralentissement de la croissance maintiendra la tendance à la hausse intacte. »

Lisa Abramowicz : « Hier, les spreads des obligations américaines à haut rendement ont le plus baissé depuis novembre 2020, alors même que les analystes du crédit commencent à prédire un risque de défaut plus important à venir. »

Sven Henrich : « Mettons en œuvre le cycle de hausse des taux le plus agressif de l'histoire dans la plus grande construction de dette de l'histoire et disons à tout le monde qu'il y aura un atterrissage en douceur et que la croissance du PIB restera positive. Me semble tout à fait raisonnable. »

TopdownCharts : « Attentes du pivot de la Fed / Anticipations de (dés)inflation : La baisse des anticipations d'inflation sera bien accueillie par la Fed et les marchés en ce qui concerne les perspectives d'un pivot ou au moins d'une pause dans le resserrement de la politique monétaire...

Mais malgré la baisse, les anticipations d'inflation restent élevées. Les banques centrales du monde entier craignent que même si les anticipations d'inflation aient atteint un sommet, l'inflation finisse par s'ancrer plus haut (les anticipations d'inflation à court terme restent proches des sommets de 40 ans). Une inflation élevée et persistante est (encore plus) préjudiciable à la crédibilité de la banque centrale et ils voudront donc savoir que l'inflation est bel et bien écrasée avant de faire quoi que ce soit pour basculer vers l'assouplissement.

L'histoire a montré que le fait de basculer vers des baisses de taux trop tôt peut entraîner une résurgence de l'inflation (que l'on aurait pu initialement penser être en baisse) - c'était précisément le cas dans les années 1970. »

Steve Donzé – Pictet : « L'intervention sur le yen japonais a fait la une des journaux (moins de 3 tr ¥). La contraction du bilan de la BoJ au cours des 2 derniers mois (plus de ¥40tr) a été moins remarquée. Un multiple du QT de la Fed. Regardez ce que font les banques centrales, pas ce que qu’elles disent ! »

Cet article ne constitue pas un conseil en investissements. Les propos cités n'engagent que leurs auteurs. Pour tout conseil en investissements, veuillez faire appel à une consultation personnalisée. Thinkcgp.com, Andy Bussaglia et Mon Bureau Patrimonial déclinent toute responsabilité en cas de préjudice causé par des investissements qui auraient été inspirés par la lecture des articles. Vous devez toujours garder à l'esprit : que l'investissement peut impliquer un risque important de perte en capital ; que le rendement de tout instrument financier mentionné sur ce site Internet peut être volatil et peut évoluer à la hausse comme à la baisse; que les performances passées ne préjugent pas des performances futures ; que les taux de change peuvent avoir un impact sur la valeur des investissements ; et que si vous avez des doutes concernant toute Information, vous devriez consulter votre conseiller en gestion de patrimoine.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK