Return to site

Le point sur Sextant Grand Large, ou l'art du positionnement dans un contexte de marché cher

Amiral Gestion gère 1.7 milliard d'euros sur son fonds flexible diversifié star, le bien nommé Sextant Grand Large. L’exposition du fonds aux actions peut théoriquement varier de 0 % à 100 % en fonction de la valorisation à long-terme des marchés actions.

Cela signifie que plus le marché est potentiellement cher, et plus la société de gestion réduira la voilure sur l'exposition en actions du fonds. La société utilise le PE de Shiller, élaboré par le prix Nobel d'économie Robert Shiller, en tant que principal indicateur. Cet indicateur a pour optique de corriger l'une des méthodes de valorisation traditionnelle utilisée en bourse, à savoir l'appréciation des bénéfices nets par action en tant que donnée "instantanée".

En effet, l'appréciation théorique d'une action repose sur une somme de flux de long terme (tout ce qui revient à l'actionnaire dans la durée), et non pas sur les données à un instant donné. La méthode de Shiller permet de faire une moyenne des résultats sur le long terme, et donc de tenir compte des valorisations à long terme et de lisser l'effet des cycles qui évoluent nécessairement au fil du temps.

Au delà du suivi des niveaux de valorisation selon ce critère, Amiral Gestion bénéficie d'une expertise pointue sur l'analyse fondamentale. Les titres sont sélectionnés individuellement dans le monde entier en dehors de toute référence indicielle, de même que la partie investie en obligations et en produits monétaires.

Il est intéressant de constater que sur ces dernières années, la méthode a admirablement fonctionné, compte tenu des performances réalisées.

Performance depuis le début d'année 2017 au 22/06/2017 : + 3.64 %.

Source : Quantalys

Ceci avec un ratio de Sharpe de 2.40 (!), et une volatilité 3 ans de seulement 4.36, toujours selon Quantalys.

Plus intéressant encore, ce graphique correspondant à l’évolution du PER de Shiller pondéré (ordonnée de gauche) et le niveau d'exposition du fonds Sextant Grand Large aux actions (ordonnée de droite).

Source : Amiral Gestion

Tout l'intérêt de la stratégie repose ici : ils ont pris la décision de s'exposer de manière forte, en 2011/2012, lorsque les marchés étaient bas et que personne ne souhaitait être investi en actions. Aujourd'hui, alors que les marchés sont à des niveaux de valorisation historiquement élevés avec un PER de Shiller à 21.40 (les valorisations semblent plus tendues aux US qu'en Europe, mais justement, le PER de Shiller utilisé est pondéré de la manière suivante : 50% Eurozone, 25% US, 20% Asie hors Japon et 5% Japon), nous pouvons constater qu'ils sont faiblement exposés :

La réduction de l'exposition se fait généralement au travers de positions shorts en contrats futures ou en options, sur indices ou sur valeurs.

Le contraste entre l'ambiance de marché actuelle (alignement des planètes, flux conséquents sur la classe d'actifs actions) et le positionnement du fonds est saisissant.

A noter qu'une exposition à la classe d'actifs des minières aurifères est activement gérée, avec succès jusqu'à présent (allègement sur des points hauts, renforcements sur des points bas). Cela conforte mon sentiment que l'équipe de gestion a une approche value raisonnée, et qu'ils ne s'interdisent pas de s'ouvrir à des thématiques d'investissement non traditionnelles, pouvant être créatrices de valeur.

Il convient toutefois de nuancer légèrement l'avis extrêmement positif que nous pouvons faire sur ce fonds incontournable, pour deux raisons :

  1. L'indicateur PE de Shiller semble plus pertinent que la plupart des méthodes de valorisation traditionnelles. Cependant, il convient de tenir compte du fait qu'il a tendance à monter depuis environ 20 ans. Par conséquent, certains croiront qu'il s'agit d'une trajectoire durable, et qu'un scénario de hausse du PE de Shiller en prolongeant les courbes constituerait un nouveau postulat. Cela est évidemment discutable, au minimum on ne peut être sûr de rien. Cela renvoie à une discussion plus large sur le "cette fois, c'est différent", le pilotage à vue des banquiers centraux, etc, etc.
  2. Violente chute subie en 2008, -49.2 % sur l'année calendaire. Cependant, la société de gestion indique que l'ensemble du process de gestion a changé depuis cette époque, et que l'approche n'est plus du tout la même. En effet, jusqu'en 2010, la flexibilité autorisée par le prospectus du fonds n'était pas utilisée. Le PER de Shiller a été étudié par Louis d'Arvieu en 2009 et a commencé à être utilisé à partir de 2010.
    En 2011, également, le fonds a perdu 8.4 % sur l'année. Le fonds n'est donc pas une martingale, contrairement à ce que certains pourraient croire.
Sextant Grand Large fait tout de même partie des fonds à avoir en portefeuille dans une optique de recherche raisonnée de performance, libre à chacun de choisir la proportion de son assurance-vie que l'on souhaite y allouer. Selon le profil d'investisseur, certains l'utiliseront en cœur de portefeuille, dans une optique d'investissement long terme. D'autres, plus prudents, l'utiliseront en support d'allocation pour compléter leur sélection de fonds flexibles équilibrés.

Un point sur l'exposition actuelle :

Nombre de lignes en portefeuille : 100

Répartition sectorielle du portefeuille action

Répartition géographique du portefeuille action

Principaux investissements

Pour finir, quelques détails concernant la poche obligataire :

Yield : 3,7%

Duration : 2,1

Sensibilité : 2,3

*Le yield, la durée, la sensibilité et le Yield net de coût de couverture s'entendent "à date", c’est-à-dire en fonction de l'hypothèse retenue par le gérant : remboursement à Maturité, à la date d'exercice probable du Call (ou du put) ou au Worst.

Sources : Amiral gestion, Quantalys.

Andy BUSSAGLIA

Les propos n'engagent que son auteur.

Vous devez toujours garder à l'esprit :

• que l'investissement peut impliquer un risque important ;

• que le rendement de tout instrument financier mentionné sur ce site Internet peut être volatil et peut évoluer à la hausse comme à la baisse;

• que les performances passées ne préjugent pas des performances futures ;

• que les taux de change peuvent avoir un impact sur la valeur des investissements ; et

• que si vous avez des doutes concernant toute Information, vous devriez consulter votre conseiller professionnel indépendant.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly