Return to site

Les fonds obligataires datés : souscrire, ou ne pas souscrire ?

Certaines compagnies d’assurance mettent en avant les fonds obligataires datés, ces supports que vous pouvez insérer au sein de votre contrat d’assurance-vie, et qui sont généralement vendus comme des produits « sécuritaires ».

Principe de fonctionnement

Ces fonds sont généralement investis en obligations high yield (haut rendement) dont la maturité est proche de la date d’échéance du fonds, elle-même indiquée dans l’intitulé du fonds (exemple : Altarocca Rendement 2023).

Il s’agit de fonds de portage. Les gérants constituent un portefeuille en achetant des obligations. Concrètement, ils prêtent à des émetteurs de dette (entreprises principalement) selon un taux d’intérêt et une durée définis lors de l’achat. Ils portent ces obligations jusqu’à leur terme en prenant soin d’encaisser les coupons au fil du temps. En principe, au terme, les obligations sont remboursées par les émetteurs et le fonds est dissous. L'intérêt de ce type de stratégie réside dans la visibilité sur le rendement, via l'encaissement régulier des coupons, pour peu que l'investisseur achète le fonds à la création et le conserve jusqu'à la fin.

Le fait que les émetteurs soient classés en high yield (la plupart des émetteurs sont notés « BB », « B » voire « CCC »), souligne le risque de défaut potentiel d’un ou plusieurs émetteurs. Dans de tels fonds, il est prévu de diversifier le nombre de lignes (entre 50 et 100 selon les fonds) pour pallier à ce risque.

Ces produits obligataires sont en mesure de délivrer des performances significativement plus hautes que les taux sans risques. Les rendements annoncés vont de 3 % à 6 %.

Il convient de tenir compte de l’impact des frais de gestion de votre contrat d’assurance vie qui dégrèveront annuellement le rendement du fonds.

Certains produits proposent des solutions hybrides, avec un socle en fonds datés, et une poche plus dynamique dans laquelle le gérant sera autorisé à piloter une gestion opportuniste en produits de taux (obligations à taux variables, convertibles, pays émergents et obligations perpétuelles).

C’est notamment le cas du fonds Altarocca Rendement 2023, qui est le petit frère du fonds Altarocca Rendement 2022 récemment clôturé.

Voilà pour la théorie.

En pratique, on se rend compte que le point d’entrée est déterminant pour la performance sur ce type de fonds. En effet, la valeur liquidative, qui démarre à 100, évolue tous les jours. Vous n’achèterez jamais à 100 de valeur liquidative. En fonction des marchés, des coupons encaissés, de la matérialisation des risques évoqués ci-dessous* ou non, notamment de l'évolution des taux, vous achèterez entre 90 et 110 en phase de souscription. Si les marchés viennent de connaître une période de compression des spreads lorsque vous achetez (ce qui correspond généralement à un rally haussier des marchés), vous achèterez plutôt vers 110 pour un remboursement final de 100, moins les frais de gestion. Si les marchés traversent une période difficile, vous pourrez potentiellement acheter le fonds à une valeur décotée, toujours pour un remboursement de 100 à la fin, moins les frais de gestion.

Potentiellement, plus les marchés sont stressés au travers de spreads élevés, et plus l’affaire devient intéressante.

Avec la baisse des taux et la compression généralisée des spreads, il devient de plus en plus difficile d’escompter de la performance sur ce type de produit. Sauf si le point d’entrée est optimisé.

Observons l'évolution du fonds Altarocca Rendement 2022, qui est le grand frère du fonds actuellement commercialisé, Altarocca Rendement 2023 :

Source : Quantalys

Quelqu’un qui aurait acheté Altarocca Rendement 2022 au meilleur moment (13/02/2016) a fait 13.35 % sur une durée très réduite.

En revanche, quelqu’un qui aurait acheté le fonds dès la création et qui l’aurait revendu en paniquant le 13/02/2016 aurait perdu 8 %.

Evidemment, quelqu’un qui conserve le fonds jusqu’à son échéance (2022 ou 2023) devrait obtenir, sauf cas de vague de défauts majeurs, une performance honorable. Mais le timing d’achat sera tout de même un contributeur déterminant à la performance.

Dans la même catégorie de produits, voici l'évolution d'Oddo Haut Rendement 2021, qui a été lancé depuis plus longtemps :

Source : Quantalys

Inutile d'indiquer les performances des produits ayant été lancés auparavant, quelques années en arrière : les performances sont parfois mirobolantes compte tenu de la compression généralisée des écarts de taux (spreads), malheureusement il sera très difficile d'escompter de tels niveaux de performances futures dans le contexte de courbe des taux aplatie que nous connaissons.

Il convient de mettre en lien nos préoccupations sur les niveaux actuels des taux (notamment sur le high yield) et la caractéristique même de ce type de produit, dont l'objet principal est d'investir sur des obligations high yield. D'une certaine manière, le fait que le fonds soit "daté" devrait permettre à l'investisseur capable de respecter l'horizon d'investissement conseillé (et à condition d'avoir acheté à une VL proche de 100), de revoir son capital, même dans le cas où nous pourrions connaître une période de hausse de taux qui aurait pour effet de dévaluer l'ensemble des actifs obligataires. Dans ce scénario, il faudra supporter une variation négative de la VL en cours de vie.

Précisons aussi que certains fonds obligataires datés ne rendront pas le capital initial, même en ayant été achetés à une VL proche de 100 au départ. En raison des évolutions de marché et de nombreux cas de défauts, certains fonds spécialisés en dette émergente lancés en 2012/2013 ne reviendront pas à leur valeur initiale... Il faut donc être très sélectif sur les expertises sélectionnées.

*LES RISQUES

Risque de perte en capital : le fonds ne bénéficie d’aucune garantie ni protection, il se peut donc que le capital initialement investi ne soit pas intégralement restitué.

Risque de crédit : il représente le risque éventuel de dégradation de la signature de l’émetteur ou dans le cas extrême, de défaillance, ce qui aura un impact négatif sur le cours des titres de créances émis par celui-ci pouvant entraîner une perte en capital. Le niveau de risque de crédit est variable en fonction des anticipations, des maturités et du degré de confiance en chaque émetteur ce qui peut réduire la liquidité
des titres de tel ou tel émetteur par absence d’acheteur.

Risque de taux : il correspond au risque lié à une remontée des taux des marchés obligataires, qui provoque une baisse des cours des obligations. Toute revente de l’obligation avant échéance peut entraîner un gain ou une perte.

Autres risques : risque lié à la gestion discrétionnaire, risque lié à l'investissement dans les obligations convertibles, risque de contrepartie, risque lié à l'investissement dans les titres spéculatifs à haut rendement, risque de volatilité, risques liés à l'engagement sur les instruments financiers à terme, risque de liquidité des actifs sous-jacents.

Durée d'investissement conseillée : 8 ans

Andy Bussaglia

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly