Return to site

Le point sur JPM Global Macro Opportunities

Les poor performers de 2016 deviendront-ils les best performers de 2017 ?

Le fonds JPM Global Macro Opportunities investit essentiellement en actions, liquidités, obligations convertibles, titres de créance à taux fixe et variable et instruments du marché monétaire, tout en privilégiant les actions. Il peut faire varier son exposition aux différentes classes d’actifs en fonction des convictions de l’équipe de gestion vis-à-vis des marchés.

Ce fonds diversifié et flexible géré par JP Morgan AM a été l’un des pires de sa catégorie sur l’année 2016. Il a perdu 5.47 % et termine dans les abîmes des classements des fonds diversifiés.

En effet, le fonds a connu sa pire période de performance depuis novembre 2012, date de mise en place du processus et de l’équipe de gestion.

En dépit de sa sous performance récente, le fonds fait partie des UC à sélectionner en ce début d’année pour une allocation d’actifs long terme, en contrat d’assurance-vie par exemple. Son historique de performance est plutôt satisfaisant, notamment lorsqu'on le compare à ses concurrents (catégorie allocation flexible monde) :

Source : Quantalys

Ce fonds a engrangé 34.26 % de performance avec une volatilité globalement inférieure à 10 depuis le 01/01/2008, en dépit des divers aléas boursiers et notamment la grande crise des subprimes (durant laquelle le fonds aura baissé de près de 25 % mais réalisé une performance satisfaisante ensuite).

Point sur les performances et le positionnement récent

Sur l’année 2016, la gestion a souffert d’une posture défensive sur le cycle économique.

SUR LES ACTIONS :

• Le fonds a introduit des positions nettes négatives sur les secteurs les plus cycliques (industrie et matières premières) : ceux-ci ont affiché des rebonds importants depuis l’été dernier.

• Les positions longues sur des secteurs traditionnellement défensifs et pourvoyeurs de dividendes, tels que les services aux collectivités ou les Telecoms, ont souffert, et n’ont pas délivré de performances.

SUR LES TAUX

• Les positions longues sur les taux américains à 10 ans ont impacté le fonds négativement, avec une remontée de près de 100 points de base en 3 mois. La position sur les taux longs US à 10 ans, qui affichent un rendement de nouveau attractif (2,5%), a été maintenue. Cela permet d’équilibrer les expositions nettes actions dans une perspective de marché peu lisible.

• La duration négative sur le marché britannique a en revanche contribué à la performance du fonds, reflétant une position du cycle économique britannique plus avancée que celle du reste de l’Europe.

L’équipe de gestion indique qu’une flexibilité importante sera maintenue dans le pilotage de la sensibilité obligataire, ainsi qu’une grande prudence sur la courbe européenne dans les mois à venir.

SUR LES DEVISES

• Les positions longues en USD ont amorti la perte sur le Yen, qui a baissé suite à l’élection de Donald Trump (la devise japonaise ayant été utilisée par de nombreux investisseurs comme devise de repli, position devenue sans objet pour beaucoup suite au rallye du marché actions américain).

• Les positions vendeuses en Won Coréen (protection sur le cycle et le commerce international), et le Rand Sud-Africain ont impacté positivement la performance.

Voici la combinaison des facteurs et les choix de gestion qui expliquent les récentes performances décevantes du fonds.

Toutefois, si l’on observe le comportement du fonds sur plus longue période, il affiche des performances annualisées solides.

De plus, son approche décorrélante a su faire ses preuves lorsque les marchés étaient particulièrement chahutés (été 2015, janvier et juin 2016), et nous demeurons plus que jamais convaincus de sa pertinence dans une allocation et de sa valeur ajoutée dans des marchés incertains.

Le fait que le fonds ait réalisé une performance récente décevante constitue, de notre point de vue, un argument de choix pour l’insérer dans une allocation dès à présent. Il a profité de la toute récente évolution des marchés sur le dernier mois en engrangeant près de 2.50 % de performance sur décembre, mais le point d'entrée reste probablement attractif.

Sur les signatures de gestion financière reconnues, il est fréquent de voir les "poor performers" d’une année devenir les "best performers" de l’année suivante.

Vous devez toujours garder à l'esprit :

• que l'investissement peut impliquer un risque important ;

• que le rendement de tout instrument financier mentionné sur ce site Internet peut être volatil et peut évoluer à la hausse comme à la baisse;

• que les performances passées ne préjugent pas des performances futures ;

• que les taux de change peuvent avoir un impact sur la valeur des investissements ; et

• que si vous avez des doutes concernant toute Information, vous devriez consulter votre conseiller professionnel indépendant.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly